Rechercher

Le mai d'Elsa Triolet et Aragon


En ce mois de mai,

Elsa Triolet et Aragon

vont être à l'honneur

en région parisienne

Samedi 11 mai

Nos amis du Moulin de Villeneuve organisent au Moulin à St-Arnoult-en-Yvelines une journée d'études sur les Lettres françaises de 10 h à 16h portant tant sur les contextes de création puis de développement de cet hebdomadaire culturel que sur certains auteurs qui l'ont fait vivre (dont Aragon bien sûr, Elsa Triolet et Georges Sadoul).

Mardi 14 mai

A 18h30, la prochaine séance de l'Université permanente organisée par le PCF à l'espace Niemeyer, Place du Colonel Fabien (Paris 19) aura lieu. On sait qu'Elsa Triolet a rencontré Aragon la première fois au café la Coupole le 6 novembre 1928, pour ne plus le quitter. Elle voulait connaître l'auteur du Paysan de Paris. Elle avait écrit des romans en russe mais n'était pas encore l'écrivaine française Elsa Triolet qu'elle deviendra après l'écriture en 1938 de son roman Bonsoir, Thérèse ; elle écrira des romans et nouvelles pendant la guerre et jusqu'à son décès en 1970 (date de son dernier roman le rossignol se tait à l'aube). C'est aussi après 1942 (en fait dès 1941 avec le Crève-cœur) qu'Elsa sera chantée par Aragon ; des Yeux d'Elsa au Fou d'Elsa en passant par Elsa tout court, sans compter tous les poèmes et romans où Elsa est présente (comme la mise à mort, sous le nom de Fougère), longue est la liste d'ouvrages où Elsa irrigue l’œuvre d'Aragon. Notre amie Marie-Thérèse Eychart, autrice d'une thèse de doctorat sur les romans d'Elsa Triolet du "cycle de la guerre"(1943-1953) donnera une conférence sur ce thème : la construction d'un mythe: d'Elsa Triolet à Elsa.

Jeudi 16 mai

A 19h, toujours à l'espace Niemeyer, Place du Colonel Fabien (Paris 19), Alain Badiou parlera d'Aragon, épopée communiste et lyrisme amoureux

Pour plus de renseignements cliquez ICI


41 vues

Recherche

thématique

par sujet ou par auteur dans nos publications

ci-dessous